January 25, 2016

January 18, 2016

January 15, 2016

December 18, 2015

November 6, 2015

Please reload

Recent Posts

Eastbourne

January 15, 2016

1/6
Please reload

Featured Posts

Six mois en Finlande

January 18, 2016

Lucille est partie pendant six mois à Kokkola en Finlande dans le cadre d’un service volontaire étranger

Elle se livre à nous !

 

J'écris ce papier alors que je suis dans l'avion, de retour en France après six mois passés à plus de 3000km de chez moi, à Kokkola en Finlande. C'est dans le cadre d'un SVE que j'ai décidé d’acquérir une expérience à l’étranger, en prenant part à un projet proposé par une association. Celle qui m'a accueilli est le Collège et Lycée Lucina Hagman dans le centre ouest de la Finlande, et le projet en lui-même consistait à assister des professeurs pendant les cours de langues et de civilisation européenne, mais aussi à créer un contact avec les élèves afin d’élargir leur vision du monde qui les entoure. Le chemin pour en arriver là n'était pas des plus faciles : après une longue période de recherche et de réponses négatives de la part de nombreux projets, j'ai finalement pu prendre part à ce projet qui me correspondait parfaitement : d'un point de vue professionnel il était effectivement très intéressant étant donné que je souhaite évoluer dans l’enseignement des langues ; quant au pays je n'avais pas de préférence ou d’attente particulière, si ce n'est d'être loin de ce que je connaissais déjà, sortir de ma zone de confort, d'être un peu dépaysée. Sur ce point-là Finlande a été parfaite !

Mon arrivée en Finlande

 

 

Je suis arrivée au mois de janvier sous une tempête de neige et par -30°C, j'étais déjà bien loin de mon Poitou habituel ! Et puis j’ai vite découvert que la Finlande ce n'est pas qu'un hiver rude, le sauna, les aurores boréales et le père Noël ! Il y a ça bien sûr, mais aussi la nature sauvage et les forêts sans fin, les maisons en bois de toutes les couleurs, le soleil, présent jour et nuit en été etc. La chose la plus appréciable pour moi était le changement des paysages et du style de vie au fil des saisons : en hiver tout était calme, blanc, froid, les gens restaient au chaud dans leur maison... puis plus l’été approchait, plus il y avait d’activités autour de moi : des soirées sur la plage, ou au karaoké du village... et de nombreux festivals en été. La population, comme le soleil, ne se couchait plus !

 

Ma vie de volontaire

 

Mon SVE s’est parfaitement déroulé, même si j'ai pu rencontrer quelques difficultés parfois, il a toujours été possible de les surmonter grâce au support des personnes qui m'entouraient sur place et en France. La principale épreuve à laquelle j'ai dû faire face était mon hébergement. Effectivement je vivais avec une colocataire italienne dans une famille d’accueil. Non seulement nous vivions ensemble mais nous étions également collègues : nous avions le même projet dans le même établissement. Ma colocataire et moi nous sommes tout de suite très bien entendu, on est devenues très complices et très bonnes amies. En revanche, c'était la première fois que cette famille accueillait des étrangers dans leur maison, et la cohabitation a été très difficile et pas plus agréable pour eux que pour nous. A mi-parcours de notre projet, La famille d’accueil nous a affirmé qu'elle n’était pas prête à recevoir et cohabiter avec des personnes extérieures à leur culture et à leur famille, et qu'elle rencontrait des problèmes personnels. Sur un commun accord nous avons donc décidé qu'il serait mieux de trouver un autre logement et grâce à nos mentors et collègues nous avons déménagé dans une résidence avec des étudiants finlandais.

Autre challenge qui n'en était pas vraiment un : la langue. Le finnois est différent de tout ce que j'avais entendu auparavant, et bien qu'étant assidue aux cours qu'on nous proposait deux fois par mois, au bout de six mois je suis toujours incapable de le parler et je le comprends très peu. Cela dit ce n'était vraiment pas dérangeant pour vivre en Finlande : la majorité de la population maîtrise l’anglais et le niveau des plus jeunes est vraiment impressionnant. La communication avec les élèves était donc plutôt aisée, puisque j'ai pour ma part une licence en Langues étrangères. Le niveau en Langues n'était pas la seule qualité des élèves, en effet ils avaient un comportement très respectueux les uns envers les autres, et envers les professeurs (bien qu’ils les tutoient et les appellent par leur prénom !). Ils avaient une attitude irréprochable en classe, calmes, discrets et toujours intéressés. Mes collègues étaient comme ça également, je n'ai pas vu une seule fois un professeur stresse ou en colère au travail. Il était très agréable de travailler dans ces conditions. D’ailleurs non seulement mon travail était très agréable mais aussi mon quotidien en Finlande, cette expérience était très enrichissante, tant du point de vue professionnel que personnel. Elle m'a permis de découvrir et de tomber amoureuse d'un pays et de sa culture, de me faire des amis aux quatre coins de l’Europe...

 

Pour finir... 

« Le SVE m'a également permis de mûrir, de devenir plus indépendante et de changer »

 

Le SVE m'a également permis de mûrir, de devenir plus indépendante et de changer, je ne sais pas encore comment ni en quoi mais je suis certaine d'avoir changée. Si c'était à refaire je le referai sans hésiter une seconde, et je conseille vivement à tous ceux qui en ont l’occasion de vivre cette expérience et d'en profiter au maximum.